Fosses

Les fosses septiques sont des installations d’assainissements non collectifs pour les particuliers qui ne sont pas reliés au tout à l’égout. Elles ont pour but de clarifier les eaux usées avant qu’elles ne rejoignent les sols et nappe phréatique.

Pour garantir le bon fonctionnement d’une fosse septique, il convient de procéder à un entretien et un traitement régulier de votre installation. Tarax met à disposition toute son expertise en matière d’assainissement à travers les produits de traitement destinés aux fosses septiques. Ces derniers, vous permettront de traiter immédiatement ou de vous prémunir contre tous les désagréments : odeurs et engorgements.

FAQ

  • Une fosse toutes-eaux bien installée et vidangée régulièrement s’entretient a priori toute seule, sans activateur biologique.

    Et cela grâce à un processus naturel : la flore bactérienne (voir Q A3 Comment fonctionne une fosse septique ?).

    Cependant, il peut y avoir des situations qui créent des dysfonctionnements:

    • Dans le cas d’une résidence secondaire : il y a moins de boues, moins d’activité bactérienne,
    • Si vous recevez du monde chez vous : la fosse peut vite être saturée (souvenez-vous : une maison de 5 pièces principales = fosse de 3 000 litres)
    • Lors de l’utilisation de produits chimiques, javel ou d’antibiotiques qui sont nocifs à l’activité des bactéries
    • Après une vidange, le redémarrage de la fosse peut s’avérer être difficile…

    Afin d’éviter des désagréments, il est préférable d’entretenir régulièrement sa fosse avec un activateur biologique. Il existe sur le marché des produits qui permettent de parer plus ou moins bien à ces problèmes.

    La formule des activateurs biologiques Tarax contient des enzymes et des bactéries encapsulées dans des microbilles, cela constitue un apport supplémentaire aux micro-organismes déjà présents dans les matières. De plus, la formule comporte des éléments nutritifs pour nourrir les bactéries, ce qui leur permet de se reproduire plus vite et d’accélérer le traitement des eaux usées de la maison.

  • La fosse toutes eaux de votre maison traite les eaux usées que vous rejetez et les rend suffisamment inoffensives pour être rejetées sans danger par épandage dans le sol. Son principe de fonctionnement est assez simple.

    Un recyclage de l’ensemble des eaux usées

    Comment fonctionne une fosse septique ? Confectionnée selon les cas en béton, en PVC ou encore en fibre de verre, votre fosse reçoit en principe l’ensemble des eaux usées de l’habitation, ce qui inclut non seulement l’eau des toilettes (ou « eaux vannes ») mais aussi celle sortant de la douche, de la cuisine, du lave-vaisselle, etc…

    Une rétention des éléments lourds

    A l’intérieur de la cuve, un filtrage s’opère naturellement et les éléments solides les plus lourds se déposent au fond, formant un ensemble appelé les « boues ». Les matières solides plus légères, quant à elles, stagnent en surface et forment la « croûte ». Certains de ces éléments solides sont digérés par les bactéries anaérobies présentes dans la fosse. Pour autant, il est indispensable de faire réaliser une vidange régulière de la cuve pour éviter un trop-plein, sans quoi les boues deviennent trop volumineuses et finissent par boucher la canalisation d’arrivée des eaux usées.

    Une évacuation des éléments liquides après filtrage

    Entre les boues du fond et la croûte de la surface, les eaux dites « clarifiées » jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement d’une fosse septique. Après l’élimination naturelle de leurs éléments les plus toxiques, ces eaux s’évacuent dans une couche de sol absorbant, ou « drain ». Elles y subissent une seconde phase de filtrage, avant d’être finalement relâchées dans le sol.

    Les fosses toutes eaux filtrent les eaux usées via plusieurs couches de filtrage et d’épuration. Elles assurent un environnement sain autour de votre maison.

  • Le rôle de la fosse septique est d’améliorer la qualité de l’eau rejetée dans la nature par des processus naturels.

    La fosse septique reçoit uniquement les eaux-vannes: les eaux usées des WC.

    Se déroulent alors 3 phases distinctes:

    1. La décantation

    Les eaux usées sont constituées de particules lourdes et légères. Les particules légères sont rejetées très vite dans la nature sans être traitées par la fosse. A l’inverse, les particules lourdes se déposent au fond de la fosse et forment des boues.

    2. La liquéfaction

    Les boues doivent d’abord être décomposées pour ensuite être « dégustées » par les bactéries. Les enzymes ont comme fonction de couper les chaînes de molécules de déchets pour les rendre plus petites et assimilables par les bactéries.

    Il existe de multiples sortes d’enzymes. Chaque enzyme a un rôle bien défini et s’occupe d’un type de molécule précis : l’amylase coupe les chaînes de molécules d’amidon, la lipase celles de graisse, la kératinase celles de cheveux, ou encore la cellulase les chaînes de cellulose (papier toilette).

    3. La digestion

    Les bactéries naturellement présentes dans les eaux usées se réveillent lorsque les enzymes liquéfient les matières. Une fois les longues chaînes de molécules découpées en petits morceaux, les bactéries sont prêtes à passer à l’action : elles vont pouvoir se nourrir.

    Les bactéries doublent de population toutes les 50 minutes ! De plus, elles pondent des enzymes, ce qui accélèrent les phases de liquéfaction et de digestion.

    La digestion permet de transformer les particules lourdes en particules légères, elles peuvent donc être rejetées dans la nature.

    Les bactéries meurent lorsqu’elles n’ont plus de quoi se nourrir. C’est la raison pour laquelle il est important que la fosse fonctionne en continu, cela afin de maintenir une activité bactérienne.

    Après le passage dans la fosse septique, les eaux sont clarifiées. Elles ne sont cependant pas encore complètement dépolluées. Il reste la phase d’épuration. Les eaux pénètrent dans l’élément épurateur (ou champ d’épuration) où elles subissent un second traitement : elles sont purifiées par des microbes dans le sous-sol. Elles sont enfin rejetées dans la nature sans être nocives pour l’environnement.

  • Comment faire la différence entre un assainissement collectif et non collectif ? La distinction est importante car la responsabilité du propriétaire, selon les cas, ne sera pas la même.

    Un système d’assainissement a pour objectif de collecter, de prétraiter et d’épurer les eaux usées des habitations. On parle d’un « assainissement non collectif » (ANC) lorsque ce système n’est relié à aucun réseau public et que l’ensemble du processus est donc réalisé de manière autonome.

    Attention, le critère à retenir est bien celui d’un raccordement public ! L’installation d’un assainissement non collectif sera donc la règle pour une maison individuelle éloignée du réseau d’assainissement mais aussi, par exemple, pour une copropriété comprenant de nombreux logements et disposant d’une fosse toutes eaux pour l’épuration de ses eaux usées.

    Si votre logement est raccordé au réseau public, vous êtes soumis au paiement de la redevance correspondante. Si ce n’est pas le cas, vous avez alors l’obligation de procéder vous-même à l’installation d’un système d’assainissement autonome et à son entretien, lequel sera vérifié au moins une fois tous les huit ans par les services de la municipalité.

Fosse septique

Fosse septique

Fosse septique
Nettoyez vos toilettes facilement
Le fonctionnement et la réglementation des fosses sont parfois compliqués, nous vous conseillons pour répondre à vos questions
En savoir plus
Votre mémo

Besoin d’un rappel pour le
prochain traitement
de votre fosse ?

En savoir plus